Business insight

5 min de lecture

Jobbing : Comment le modèle marketplace accompagne les nouvelles formes de travail ?

Publié le 21 septembre 2021

Jobbing -  marketplace nouvelles formes de travail

Free-lance, auto-entrepreneuriat, pluriactivité, … De nouvelles formes de travail émergent ou se renforcent, notamment depuis le développement de l’économie participative, qui semble avoir redistribué les cartes de l’emploi. En outre, les plateformes de services entre particuliers ou de mise en relation entre professionnels ne cessent de conquérir le web. Dans ce contexte, le jobbing semble accompagner les nouvelles formes de travail : complément de revenu, entraide ou choix de carrière, ce modèle vient bouleverser le marché des services. Une question se pose alors : comment le jobbing accompagne-t-il les nouvelles formes de travail ? Décryptage.  

Qu’est-ce que le jobbing ?

Selon le dictionnaire d’Oxford, le « jobbing » est le fait de réaliser des travaux ponctuels pour différentes personnes plutôt qu'un travail régulier. Ce modèle met en relation des offreurs, en quête de services, et des « jobbers », à la recherche de missions rémunérées. Les jobbers sont alors des prestataires de service, particuliers ou professionnels, qui disposent de temps et de compétences pour répondre à des offres de mission dans des domaines variés : soutien scolaire, garde d’enfants, aide à la personne, bricolage, jardinage, restauration, dépannage informatique… 

Ce modèle séduit, tant par sa simplicité que par sa rentabilité. Depuis 2013, les sites de mise en relation entre jobbers et offreurs fleurissent ainsi sur le net… et ces plateformes ne sont autres que des marketplaces ! L’essor du jobbing a en effet été rendu possible par la prospérité du modèle marketplace, qui met en relation différents acteurs sur une même plateforme. Jobbing entre particuliers :  des plateformes de « solidarité rémunérée ». Le jobbing correspond à un réel changement d’esprit et de traditions entrepreneuriales : désormais, un salarié n’est plus dédié uniquement à son entreprise, il peut réaliser des missions en parallèle de son emploi afin d’arrondir ses fins de mois et d’exploiter ses intérêts et savoir-faire personnels. Cette nouvelle forme de service correspond alors à l’évolution de la société qui favorise désormais ce que l’on pourrait appeler la « solidarité rémunérée ». D’un côté, il y a les personnes en demande d’un service qui nécessite une certaine expertise, de l’autre il y a les particuliers experts. De nombreuses plateformes ont bien compris ce changement de paradigme et se sont emparées de ce marché florissant, comme Aladom, AlloVoisins, Easyjobber, Jemepropose, Joobeez, Needhelp, Yoojo, ou encore Yoopies. Les business models de ces plateformes de jobbing entre particuliers sont sensiblement similaires : l’inscription et la publication de missions sont généralement gratuites et une commission sur les missions (entre 10 et 20%) est prélevée par l’opérateur de la marketplace. 

Marketplace de jobbing : un dispositif adapté à l’essor des slasheurs et autres nouvelles formes de travail

Aujourd’hui, de plus en plus de salariés plébiscitent la liberté offerte par le freelancing et l’auto-entrepreneuriat. Cette forme de travail est un véritable choix de carrière qui permet d’être maître de son emploi du temps, de choisir ses missions et de cumuler différents jobs. Ce dernier aspect semble être un argument de poids à l’heure de l’essor des slasheurs, ces personnes qui cumulent différents jobs : graphiste/community manager/photographe ou bien coach sportif/kinésithérapeute par exemple. 

Si ces nouvelles formes de travail peuvent être synonyme d’incertitudes financières, le modèle marketplace vient en partie solutionner le problème. Les plateformes de jobbing donnent en effet de la visibilité aux jobbers, pour qui il est primordial de se faire connaître et de trouver des missions tout au long de l’année. À ce titre, la marketplace offre aux jobbers un avantage de taille : elle favorise le développement commercial de leur activité, à moindres frais. Ils n’ont plus à dégager de temps pour prospecter de nouveaux clients ; ils peuvent donc réaliser davantage de missions. En échange de cette visibilité, les jobbers versent des commissions à l’opérateur de la plateforme . Aussi, les jobbers sont évalués par les offreurs. Les clients ont ainsi la possibilité de choisir le jobbeur le plus adapté à leur projet. Le modèle marketplace est donc gagnant-gagnant-gagnant : opérateur, offreurs et jobbers en tirent satisfaction.  Les marketplaces de jobbing, comme Comet, Crème de la crème, Jobijoba ou encore Staff Me mettent ainsi en relation des jobbers professionnels et des demandeurs de service. Certaines de ces plateformes vont d’ailleurs plus loin que la simple mise en relation, et proposent par exemple une documentation complète pour accompagner les nouvelles formes de travailleurs : formations, fiches entreprises, fiches métiers, conseils pour la recherche d’emploi, … Le jobbing s’inscrit ainsi comme une réelle alternative à l’entrepreneuriat traditionnel !  

Marketplace de jobbing : un modèle en plein essor

Aujourd’hui, les marketplaces constituent un marché en plein essor, notamment dans le B2B, et les plateformes de jobbing ne font pas exception à la règle. Le Baromètre du Jobbing fait ainsi état de 104 714 annonces de jobbing en juin 2018 contre 333 094 offres en mai 2019, soit près du triple. Les marketplaces de jobbing ont en effet un potentiel de croissance important et s’inscrivent comme la clé de voûte de la transformation digitale des métiers du service. Si les places de marchés B2B se sont plus largement emparées de la commercialisation de produits, ce modèle a encore de beaux jours devant lui concernant le marché des services. Le modèle marketplace a en effet su prouver sa fiabilité et son efficacité, il y a donc fort à parier pour que le jobbing entre professionnels y trouve un allié de taille. La profonde mutation des formes de travail a engendré la croissance des offres et des demandes de services. Le contexte est donc favorable à la multiplication des marketplaces de jobbing : ces plateformes d’échange connaissent en effet une popularité croissante auprès des acteurs B2B. Cette popularité s’explique en partie par l’amélioration des technologies, de la sécurité ou encore, des méthodes de paiements. 

Prestataire de paiement agréé, Lemonway accompagne les marketplaces dans la gestion des flux de paiement entre jobbers et clients finaux. Bénéficiez des conseils de nos experts pour maximiser les chances de réussite de votre marketplace de jobbing ! Pour en savoir plus, contactez-nous

Livre blanc : Marketplace, comment choisir son PSP ?

Partager l'article

Envie de faire le plein d’idées ?

Envie de faire
le plein d’idées ?

Tous les mois, recevez nos conseils, bonnes pratiques et tendances phares du paiement pour marketplaces.